Place aux Arts 2020 : Exposition d'art contemporain

Date événement : 
26/06/2020 (Jour entier) - 04/10/2020 (Jour entier)
Jardin Public

La Ville de Fougères poursuit en 2020 les expositions estivales d'art contemporain "Place aux Arts" au jardin public.

Ville d’art et d’histoire, abrite en son coeur un jardin remarquable. Classé « site naturel à caractère artistique », le jardin public est un écrin de verdure idéal pour accueillir l’exposition estivale « Place aux Arts ». le titre faire d’ailleurs référence à la « place aux arbres », terrasse bordée d’ormes soigneusement taillés, créée au XVIIIème siècle. La vue sur la forteresse médiévale y est tout simplement exceptionnelle.

L’événement annuel estival « Place aux Arts » devient peu à peu un rendez-vous incontournable de la saison touristique à Fougères.

Des artistes sont invités à proposer quelques unes de leurs oeuvres qui s’inscrivent harmonieusement dans le paysage de ce Jardin municipal situé au coeur de la ville haute et classé « site naturel à caractère artistique ».

Cette année les trois artistes retenus : Vincent Barré, Philippe Desloubières et Vincent Mauger, artistes reconnus dans le monde de l’art contemporain de par leurs nombreuses expositions dans des Musées ou des évènements internationaux, proposent ici dans ce jardin public de Fougères, trois propositions de recherches diverses qui extériorisent leur univers intérieur au moyen de formes, de matériaux particuliers. Demander à ces artistes de présenter ainsi par leurs sculptures, objets inanimés par excellence, leur monde et univers intérieur, voici ce que « Place aux Arts » propose à voir aux visiteurs qui, au sortir du château ou des espaces historiques de la ville ancienne, se trouvent ainsi en relation avec diverses formes d’expression artistique d’aujourd’hui.

Cette année, « Place aux Arts » expose dans la partie centrale du jardin trois oeuvres de l’artiste Vincent Barré. Cet artiste très reconnu dans le monde de l’art contemporain, travaille dans la tradition de la sculpture. Qu’elles soient verticales ou horizontales, ses sculptures font allusion à des figures debout ou couchées. Sa « Couronne d’Eau » créée spécifiquement pour cette exposition est une accumulation de branches faisant écho à la couronne d’épines, allusion ici également à l’art ancien.

Philippe Desloubières nous propose quatre oeuvres d’inspiration végétale, oeuvres qui s’inscrivent harmonieusement dans l’espace de ce jardin public. Si les formes de cet artiste semblent fortement imprégnées de la nature, son propos n’est pas de la représenter mais de créer des formes suggestives, sereines, évocatrices pour le spectateur d’autres univers plus intérieurs.

IMG_6629.JPG

Philippe Desloubières

Philippe Desloubières commence ses sculptures en dessinant de grandes formes d’un geste simple et direct. Ce dessin, il le transpose ensuite sur des plaques d’acier découpées, soudées créant ainsi un volume. Ce sera d’ailleurs ce volume qui suggèrera son univers végétal.
Dans ce travail, l’artiste cherche toujours à garder cet élan, cet ample geste du dessin initial qui enlève aux matériaux son poids, sa résistance pour lui conférer légèreté et poésie. Les sculptures de Philippe Desloubières s’inscrivent alors parfaitement dans l’espace extérieur en lui apportant un nouvel élément susceptible de faire rêver le promeneur de par cette énergie, ce mouvement. Si les formes de cet artiste semblent fortement imprégnées de la nature, son propos n’est pas de la représenter mais de créer des formes harmonieuses, sereines, évocatrices de l’autre chose mystérieuse que recèle chaque regardeur.

IMG_20200624_111738.jpg

Vincent Mauger

« Ma démarche s’articule autour d’une problématique centrée sur la recherche de matérialisation, de concrétisation de ce que serait un espace mental. Je confronte souvent un espace réel, le lieu d’exposition, avec une représentation d’une perception mentale d’un autre espace.
A partir de matériaux de construction ordinaires, je reconstruis des représentations de paysage, sorte de paysages mentaux, proches de l’imagerie de synthèse. Je mets en parallèle des techniques de construction réelles et concrètes avec des techniques d’imageries virtuelles ou scientifiques. Ces propositions interrogent l’idée d’architecture et d’urbanisme en utilisant des matériaux de construction pour formuler des fragments de paysage jouant sur le décalage des rapports d’échelle et invitant au déplacement aussi bien physique que mental. Ainsi on découvre des morceaux de paysages, en quelque sorte des prolongements de l’espace, concrétisant à la fois des images mentales et des lieux propices à la réflexion. »

IMG_6651.JPG

Vincent Barré

Une Couronne d’Eau en bronze est installée au centre du bassin classique. Forme légère, en arabesque, construite à partir des branches d’un figuier fondues en bronze. Le choix de cette essence, présente dans la statuaire et la peinture classique et antique donne à l’oeuvre un caractère à la fois sylvestre et sensuel. La Colonne 3 – 4 Une colonne solide légèrement pyramidale. Une peau striée et vivante due à la découpe au fil chaud de son modèle en polystyrène, une face légèrement bombée. Deux formes jumelles : Anneau cannelé dedans, Anneau cannelé dehors, indiquent le principe constructif de deux éléments gigognes. Le voisinage des trois sculptures d’aluminium d’esprit massif avec la couronne de bronze légère permet à Vincent Barré de rapprocher des oeuvres réalisées à une dizaine d’année d’intervalle, dans deux techniques qui lui sont chères exprimant un ancrage solide et une légèreté de dessin.