Travaux de restauration au Château

Un programme de restauration d’au moins deux ans a débuté dans la forteresse fougeraise. Des travaux préventifs en plus de l’entretien habituel, pour prendre soin de ce monument historique.

Ce chantier fait suite à un diagnostic réalisé en 2015 qui a permis d’identifier les points les plus urgents à traiter et les mesures à mettre en œuvre pour assurer la longévité de cet édifice millénaire. Ce diagnostic a également mis au jour d’importants éléments de connaissance sur les différentes périodes de construction.

Le plan pluriannuel de travaux, programmé jusqu’en 2023, comprend une première tranche qui concerne principalement les courtines de l’enceinte la plus ancienne (à l’ouest de la forteresse - photo), le logis et le front sud entre la tour de Plesguen et celle du Cadran. Ces deux tours seront respectivement restaurées au printemps 2021 et en 2022. Pour cette première période, il s’agit non seulement d’améliorer l’étanchéité des parties hautes des courtines, tours et logis, mais aussi de sécuriser l’accès du public en reprenant tous les escaliers et les garde-corps. Ces travaux sont aussi l’occasion de restaurer les parements dégradés qui subissent des traces de calcite ou d’algues noires, tout en respectant les appareillages de maçonnerie employés à chaque période de construction, « au plus proche des techniques initiales ».

Le château étant classé Monument Historique, l’ensemble des travaux est placé sous le contrôle technique et scientifique de la Conservation régionale des monuments historiques de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles). Quant aux artisans qui travaillent sur le site, ils sont tous spécialisés et labellisés.

Budget global d'environ 3 millions d’euros TTC, cofinancés par la Ville, propriétaire de la forteresse, l’État (DRAC), et la région.

Chaque année, la Ville investit environ 100 000 € pour l’entretien courant du château.