Jean-Yves le Drian chez SAFRAN: effectifs renforcés

Invité par le maire de Fougères, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a confirmé de nouveaux recrutements chez Safran dans les mois à venir à Fougères. Une bonne nouvelle pour l'économie locale due à une commande de l'Etat de drones tactiques et de missiles Air-Sol.

Lors de sa visite, Jean-Yves Le Drian a salué le "savoir-faire fougerais".

En visite le 2 septembre dernier chez Safran, à l'invitation du maire de Fougères Louis Feuvrier, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a confirmé de nouveaux recrutements dans les mois à venir sur le site de Fougères. "J'ai pris la décision, a annoncé le ministre, d'une montée en charge de production sur le site de Fougères à un niveau significatif en ce qui concerne les missiles Air-Sol (ASSM). A court terme, les effectifs devraient atteindre un plancher de 850 salariés*. Cette décision, je l'ai prise en raison de la forte capacité à évoluer dont vous avez su faire preuve les années passées. En raison aussi de l'excellence des savoir-faire déployés à Fougères. Vous pouvez être fiers!". 

Louis Feuvrier se félicite de cette " très bonne nouvelle pour l'économie locale et des décisions prises par le Ministre de la Défense et le gouvernement de confier au site de Fougères la production des cartes électroniques présentes à la fois dans les drones tactiques Patroller et dans l’armement air-sol modulaire du Rafale". Ces commandes ainsi que le développement de la production des calculateurs électroniques pour l'aviation civile confortent durablement la position de SAFRAN Fougères en tant que centre d’excellence en électronique aéronautique et de défense.

"Les salariés de SAFRAN, précise Louis Feuvrier, sont ainsi reconnus pour leur travail de grande qualité, leur très haute technicité et leur savoir-faire. Ces annonces confirment la remarquable capacité de l'entreprise fougeraise à s’adapter pour évoluer et répondre aux nouveaux besoins de l’industrie aéronautique civile et militaire. Dans ce cadre, la Ville a toujours été à l’écoute de ses dirigeants et de leurs projets de développement.

Après l'abandon de la téléphonie et la fin du programme Félin en 2015, Safran est en effet devenu aujourd'hui un équipementier reconnu sur le plan national, à la fois pour la défense nationale et pour l'aviation civile, avec la fabrication de calculateurs pour moteurs sur les Airbus A320, les Boeing 737 et un avion de ligne chinois. Dans le domaine de la défense, en parallèle des Patrollers, Safran développe la commercialisation de la jumelle infrarouge, la JIM Compact et s'apprête à fabriquer les cartes électroniques pour un viseur de surveillance équipant les blindés Jaguar et griffon de l'Armée de terre.

*contre 635 il y a deux ans.