« Bouh ! Opéra frousse chez La Villéon »

Spectacle musical et conté créé autour de l’oeuvre d’Emmanuel de La Villéon, cet « Opéra Frousse» a été conçu, dans le cadre des Parcours Croisés, avec l’ensemble des services culturels de Fougères communauté. Au programme : trois représentations pour retomber en enfance et découvrir l’œuvre du peintre fougerais.

C’est l’histoire d’une jeune fille qui a peur d’à peu près tout ; elle se trouve « happée » par un tableau où elle rencontre un pâtre et l’aventure commence… A la recherche du « pays sans peur », elle évolue au cœur des œuvres de La Villéon. Après une version sans décor racontée dans le cadre du Salon du Livre Jeunesse et de très sérieuses répititions, l’ « Opéra Frousse chez La Villéon » prend sa pleine dimension en avril et mai.

Une œuvre participative

Pour donner vie à ce conte créé de toutes pièces, des enfants (classe de chant choral 7/9 ans) accompagnent Marie Maison et  Marie Bout (marionnettiste) en chansons. Dans le « Petit Opéra », des marionnettes en papier figurent les personnages d’Alix, du pâtre Robardic, du lutin malfaisant et de Mamie Gabylette. Elles ont été conçues par des enfants (âgés de 9 à 10 ans) du groupe " Touche à tout " de l’école de musique.

Pour décors à cette histoire poétique et magique, six tableaux du peintre habillent le « Petit Opéra », recréé en grand par les agents municipaux (services techniques) de la Ville de Fougères. Un mécanisme permet de changer de décor selon les étapes du conte.

Un spectacle qui donnera sûrement envie aux enfants comme à leurs parents, de découvrir l’œuvre d’Emmanuel de La Villéon dans le joli musée de la rue Nationale.

Programme

  • Vendredi 18 avril 2014 || 19 heures || Les Urbanistes

Attention: en raison du conseil municipal, le spectacle aura lieu aux Urbanistes et non à l’Hôtel de Ville comme programmé précédemment.     

  • Samedi 19 avril 2014 || 11 heures || Médiathèque de Luitré
  • Samedi 17 mai || 18h30 à l’occasion de la Nuit des Musées

Entrée libre dans la limite des places disponibles.