La Ville de Fougères s'engage dans la protection des oiseaux

Mercredi 6 mai, la Ville de Fougères signera une convention avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) afin d'inscrire certains terrains dans le réseau des Refuges LPO, premier réseau français de jardins écologiques en faveur de la biodiversité.

Mésange

Par son adhésion à ce programme jusqu’en 2019, la Ville de Fougères s’engage dans une démarche de valorisation et d’amélioration de son patrimoine naturel pour deux sites :

  • le jardin des fêtes,
  • le jardin du Val Nançon.
La convention « Refuge LPO » est le signe d’un engagement actif à contribuer à la préservation de la biodiversité, en respectant quatre grands principes :

► créer des conditions propices à l’installation de la flore et de la faune sauvages,

► renoncer aux produits chimiques,

► réduire l’impact sur l’environnement,

► faire du Refuge LPO un espace sans chasse.

Des actions de sensibilisation et d’information aux habitants, scolaires… seront mises en place.

De son côté, la LPO d'Ille-et-Vilaine réalisera un premier diagnostic patrimonial des sites et proposera un plan de gestion intégrant un plan de valorisation faunistique et floristique.

Un diagnostic d’évaluation sera réalisé en 2019, avant reconduction ou non de la convention.

L’engagement de la Ville de Fougères pour la biodiversité

La Ville de Fougères est, depuis plusieurs années, concrètement engagée dans une démarche de développement durable.

En 2007, la signature de la charte de développement durable « Fougères, ville solidaire », a permis d’inscrire Fougères dans une véritable démarche d’Agenda 21.

La question écologique s’est traduite plus particulièrement par une réflexion autour de la place de la nature en ville et de la préservation de la biodiversité en contexte urbain. Faune, fore, ressources en eau, corridors écologiques, la préservation et l’entretien du patrimoine naturel de Fougères se conçoivent à une échelle qui dépasse parfois celle de la ville.

Depuis plusieurs années, les services travaillent pour une gestion durable et raisonnée des espaces, respectueuse de l’environnement en tous points et à toutes saisons.
Ainsi, des techniques « douces » sont utilisées au quotidien :

  • emploi raisonné de produits phytosanitaires,
  • désherbage manuel et thermique,
  • protection des arbres (notamment remarquables),
  • taille douce des arbres et arbustes…

Une attention toute particulière est également apportée à la gestion des ressources en eau et à son traitement.

Qu'est ce que la LPO ? Créée en 1912 pour mettre un terme au massacre du macareux moine en Bretagne (oiseau marin devenu, depuis, son symbole), la LPO est aujourd'hui la première association de protection de la nature en France.
Avec plus de 46 000 adhérents, 5000 bénévoles actifs, 400 salariés sur le territoire national et forte d’un réseau d'associations locales actives dans 79 départements, elle œuvre au quotidien pour la protection des espèces, la préservation des espaces et pour l'éducation et la sensibilisation à l'environnement.

Plus d'informations sur www.lpo.fr

Retrouvez l'article de la LPO sur leur site internet en cliquant ici.